Aller à Brunei ou pas ?

brunei 2 copia
Brunei – Organicisbeautiful.fr

Visiter les pays d’Asie incite généralement les gens à faire une halte dans les plus grandes villes ou région comme la Malaisie, Shanghai, Tokyo et Seoul. Les sons électriques et les néons flamboyants de ces métropoles peuvent vous rendre aveugle à un minuscule joyau bordé par la Malaisie et la mer de Chine méridionale. Le Sultanat de Brunei est une nation souvent épargnée des touristes, en dépit des splendeurs qui s’offrent à eux. Brunei est un pays stupéfiant que les globe-trotters devraient prendre le temps de savourer, la richesse de Brunei ne provenant pas que du gaz et du pétrole, mais aussi de la culture et de la beauté naturelle du paysage.

Voici certains points à prendre en compte lorsqu’on envisage de partir (ou non) à Brunei :

Les transports en commun à Brunei et leur insuffisance

Probablement la chose la plus importante à laquelle la plupart des voyageurs se tracassent est la façon dont ils vont aller d’un point A à un point B.

À Brunei, il n’y a que le taxi ou le bus. Il y a quelques témoignages catastrophe de touristes n’ayant pas réussi à trouver un moyen de transport adéquat et qui ont dû marcher durant des heures pour atteindre leur destination. Apparemment, les taxis sont autour de la capitale et de l’aéroport, mais nulle part ailleurs. Si vous en trouvez un, préparez-vous à l’anéantissement de votre portefeuille. Les prix des taxis sont assez lourds (une course de 15 minutes peut coûter environ 25 BND).

On a l’impression que le bus sort tout droit des années 1960, nonobstant leur service est raisonnablement bon marché (1-3 BND) en fonction de la direction dans laquelle on se dirige. Cependant, si le calendrier est serré, on peut se retrouver soi-même en train de déchirer notre itinéraire en petits bouts épars. Les autobus n’ont pas idée de ce que “emploi du temps” signifie. Par conséquent, la plupart des brunéiens ne veulent pas utiliser ces infâmes bus violets. Six lignes de bus déservent quotidiennement la zone autour de Bandar Seri Begawan, et sont supposés revêtir des couleurs depuis 2013 (mais en 2016 de nombreux bus violets subsistent):

  • 1. Ligne Nord – Vert
  • 2. Ligne Sud – Gris argenté
  • 3. Ligne Est – Bleu roi
  • 4. Ligne Ouest – Magenta
  • 5. Ligne Centrale – Marron
  • 6. Ligne Circulaire – Cyan

Le gouvernement de Brunei essaie vraiment de développer le secteur des transports publics, mais à l’heure actuelle, il y a encore de véritables progrès à faire.

brunei copia
Brunei – Organicisbeautiful.fr

“Budget” Logements

Parce que Brunei n’est pas exactement une destination touristique importante, on peut trouver quelques chambres d’hôtel relativement correctes en plein cœur de Bandar Seri Begawan (BSB). Par exemple, avec 500-600 USD, il est possible de séjourner dans un hôtel 3 étoiles ou dans une auberge pour environ 8 jours. Malheureusement, les places se remplissent vite. À Kampong Jerudong, une autre zone de Brunei, les tarifs sont convenables mais avec l’énigme du transport public, il faut se demander si ça vaut la peine de parcourir cette distance pour dormir dans un endroit peu cher.

Un camarade de voyage m’a dit un jour que si on n’a pas réservé une chambre avant d’arriver à Brunei, on peut devenir victime d’une brusque augmentation des prix. Ce qui peut être décent en ligne peut monter à des tarifs exorbitants en personne. Soyez maline, réservez à l’avance.

Mais où sont donc ces attractions ?

Encore une fois, Brunei n’est en aucun cas une ville touristique. Il n’y a pas grand chose à faire et donc nous n’avons pas à subir les foules. Heureusement, la plupart des attractions et des musées sont gratuits. Les mosquées d’or et les hôtels sont stupéfiants, mais c’est à peu près tout.

Brunei n’est pas très moderne, alors il ne faut pas s’attendre à des exemples miraculeux d’architecture et de lumières étincelantes. Si vous êtes imaginative et que vous pouvez faire vos propres circuits juste en visitant, alors Brunei peut être faite pour vous. Il faut savoir qu’une large portion de Brunei est bâtie sur un réseau de villages sur pilotis, au-dessus de l’eau, tel que Kampong Ayer. Peu de personnes ont eu la chance de vivre quelque chose comme ça. Ce n’est pas exactement aussi romantique que Venise, mais une promenade à travers les docks est émouvant et révélateur. Brunei est l’une des régions les plus riches du monde grâce au pétrole, et maintenant le mode de vie est discret et tranquille. On peut même tomber sur un marché ouvert comme Tamu Kianggeh, un arc-en-ciel de bateaux et de chaînes de parasols alignées aux quais alors que les gens vendent leurs fruits et légumes.

Pour celles qui aiment être dehors, vous ne vivrez pas qu’un voyage unique en ville, mais aussi dans la forêt tropicale brunéienne, le Parc National Ulu Temburong. De paisibles rivières, des cieux dégagés et infinis et des randonnées à foison. En dehors des complexes hôteliers, il y a également un village avec un cadre de vie durable, où on peut choisir de rester dans des tentes et manger de la nourriture sauvage cueillie par nos soins ! En plus, qui peut dire non à pouvoir se rapprocher des crocodiles sauvages, de lézards, d’oiseaux exotiques et des singes ?

Une autre attraction similaire à l’expérience de la forêt tropicale est une croisière le long de la rivière Tutong qui se concentre sur l’écologie et les palétuviers, ainsi que sur la façon de conserver les ressources naturelles. Brunei est également un bon coin pour la plongée sous-marine. Plusieurs épaves peuvent être trouvées dans ses eaux, tout comme des récifs coralliens intacts. La location de matériel est aux environs 35-50 BND.

Qu’est-ce que tu veux dire par “sec” ?

Parce que Brunei est une nation islamique (les mosquées ont dû vous mettre sur la piste), il ne faut pas s’attendre à avoir quelque vie nocturne que ce soit. Si vous êtes le genre de personnes qui aime déambuler après une soirée arrosée avec les habitants et écouter des histoires, vous ne serez probablement pas très friand de la sécheresse de Brunei. Il n’y a aucun bar, aucun club et les commerces nocturnes sont rares.

On est, cependant, autorisé à prendre une petite quantité d’alcool avec nous. Une autorisation doit être obtenue à la frontière de Brunei avant d’entrer avec sur le territoire. Un autre petit défi est de trouver des cigarettes.

Pendant le mois du Ramadan, quand les fidèles de l’Islam jeûnent, on peut trouver des restaurants ouverts. Cependant, ça ne veut pas dire qu’on est libre de se poser et de manger et boire devant ceux qui n’ont pas mangé depuis plusieurs jours, voire semaines. Il va falloir demander la permission de dîner en face de ces personnes. En 2014, le gouvernement a adopté une loi qui permet aux personnes qui ne jeûnent pas et aux visiteurs de Brunei de commander à emporter durant le Ramadan afin d’atténuer le conflit. C’est un échange culturel unique, mais si ça vous rend nerveuse, planifiez votre voyage en dehors du Ramadan.

Alors, devriez-vous aller à Brunei ? La réponse vous appartient. Brunei n’a pas l’étincelle ou le glamour de certains autres endroits maritimes, mais ça ne veut pas dire qu’elle devrait être rayée de la liste. Les gens qui aiment les activités extérieures, l’air frais et la relaxation seront parfaitement satisfaits de ce petit pays.

Alors, que faites-vous durant les carnavals ? 😉

1 thought on “Aller à Brunei ou pas ?”

  1. Pingback: 4 années expat en Asie. Feedback et regrets

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *